Un meilleur chemin que l’autre ?

NON. Nous pouvons cependant se permettre de choisir le moyen le plus efficace et qui nous convient le mieux afin d’atteindre la destination finale, non?

Si vous préférez la route de campagne pour prendre votre temps et admirer le paysage plutôt que l’autoroute qui file à grande vitesse, c’est respectable aussi, non? C’est ce qui s’appelle se respecter.

 

C’est la même chose pour le plan d’actions.

 

✅ Certains diront qu’ils n’ont pas besoin de s’établir un plan d’actions, car ils ont souvent fonctionné ainsi et les résultats ont toujours fini par arriver…

✅ Certains seront convaincus que trop « planifier » brime la créativité et la spontanéité…

✅ Certains croiront qu’il n’existe qu’un seul chemin pour se rendre à destination…

✅ Certains tenteront même divers chemins sans se rendre à la destination initialement visée…

Et c’est très bien aussi.

Je pourrais continuer ainsi à vous énumérer toutes les raisons entendues pour éviter la rédaction d’un plan d’actions, mais je voulais plutôt mettre en lumière à quel point un accompagnement en préparation mentale n’aurait pas la même portée significative sans un plan d’actions établi en CO-CONSTRUCTION avec la personne rencontrée en fonction de ses objectifs personnels, professionnels ou sportifs.

Trouver son propre chemin

Pour favoriser une progression vers l’atteinte de ses objectifs, il importe de construire et de choisir le chemin qui correspond à ses besoins et d’accepter qu’il puisse se modifier ou s’ajuster en cours de route pour diverses raisons sur lesquelles la personne peut parfois avoir du contrôle….parfois non.

2 options suggérées

Le plan d’actions s’établit à partir d’une réflexion au préalable et habituellement, je propose d’en faire un pour chaque objectif, surtout si vous en identifiez dans les différentes sphères de vos vies.

Il est aussi essentiel, à mes yeux, de :

  • Mettre par écrit ses ambitions, ses objectifs;
  • Être conscientisé des possibles défis qui peuvent survenir en cours de route afin de s’y préparer efficacement , et ce, à titre préventif (j’adore la prévention! Mais trop peu de gens le font! Donc je me fais un plaisir d’en parler);
  • Identifier les ressources internes et environnantes sur lesquelles s’appuyer pour favoriser sa progression;
  • de valider sa réelle motivation à atteindre cet ou ces objectif(s) (le fameux WHY);
  • et bien évidemment, d’identifier les ACTIONS pour progresser vers l’atteinte de cet objectif. C’est un plan d’actions après tout?

Il existe plusieurs modèles de plan d’actions et je vous en présente 2 fort simple d’utilisation. Je vous invite même à vous en inspirer et à les modifier pour que celui choisi réponde à VOS besoins. Mettez-y votre couleur ! N’oubliez pas, c’est VOTRE chemin 😉

La carte mentale

La carte mentale est intéressante car elle est épurée, elle représente le résumé des réflexions faites au préalable et est un excellent aide-mémoire à mettre à la vue pour rapidement s’y référer et se rappeler ce que vous êtes en train de travailler.

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

mur-inspiration-GO
Certains aiment bien traduire ensuite leur carte mentale en « vision board » ou ce que j’appelle « le mur de l’inspiration ».

Le plan concret – détaillé
Bien que la carte mentale soit plus légère, plusieurs ont cependant le besoin de créer un plan d’actions plus détaillé. Dans ce modèle, les objectifs généraux peuvent même se décliner en plusieurs objectifs spécifiques.

Par exemple,  si la personne souhaite améliorer ses capacités physiques en vue des camps de sélection élites prévus en mai prochain, il est fort possible qu’elle gagne à créer des objectifs plus spécifiques et chacun devra avoir ses propres actions :
 
  1. augmenter mon endurance cardio vasculaire
  2. augmenter la puissance de mes jambes

Peu importe le nombre d’objectifs, le plan d’actions détaillé amène la personne à
 
  1. identifier les actions à privilégier lors des entrainements, en dehors des entrainements et autre selon les situations (ex. : faire appel à un nutritionniste); et de la fréquence de ces actions;
  2. réfléchir sur son engagement et sa motivation afin de savoir si elle aura besoin d’aide ou non;
  3. prendre conscience des défis possibles qui risquent de se présenter et d’être préparé à titre préventif (et oui, encore de la prévention 😉 );
  4. identifier les outils de suivi pour garder le rythme et favoriser la progression.
(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)
La motivation

La fixation d’objectifs est un outil puissant qui agit positivement sur plusieurs éléments dont la motivation. Mais même avec un bon plan d’actions, elle peut être affectée.

Voici un petit rappel intéressant des 3 éléments essentiels à considérer qui peuvent vous aider dans votre réflexion et votre éventuel ajustement à faire selon les réponses aux questions:

 

    1. LA DIRECTION de l’effort.
      Est-ce que je sais clairement où je veux aller et où je peux aller.
      Est-ce que mes objectifs sont précis, mesurables, datés, ambitieux et réalistes ?
    2. L’INTENSITÉ de l’effort.
      Est-ce que je suis disponible physiquement et émotionnellement?
      Est-ce que je suis en mesure de gérer adéquatement mon énergie et mon temps pour l’atteinte de mes objectifs ?
    3. LA PERSISTANCE.
      Est-ce que je suis en mesure de continuer d’agir même si c’est plus difficile?
      Est-ce que je suis capable de résister à la tentation d’abandonner?
      Est-ce que je persévère malgré l’adversité?


N’oubliez pas d’être bienveillant dans votre démarche et n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous accompagner dans vos démarches.

Catégorie(s) :
actions,engagement,Objectifs,préparation mentale
Partagez :
Isabelle Grégoire

Isabelle Grégoire

Préparatrice mentale

Isabelle Grégoire est reconnue pour son énergie contagieuse, son écoute bienveillante, ses interventions personnalisées et son respect du rythme de chacun selon les situations et leurs besoins.